Forum .22lr
Bienvenue notre forum dédié à la .22LR!

N'hésitez pas à vous inscrire pour discuter avec notre communauté dans laquelle la convivialité et la bonne humeur est "de rigueur" =)

A bientôt peut-être !

ISSC SPA 22 : nettoyage du canon par le boîtier de culasse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ISSC SPA 22 : nettoyage du canon par le boîtier de culasse

Message par T22 le Sam 9 Déc - 21:51

Bonsoir à tous,

Préambule

La particularité de la carabine ISSC SPA 22 est de posséder un armement à répétition linéaire comme les carabines de biathlon. Le chargement très pratique se fait en 2 temps, contrairement au verrou de type Mauser en 4 temps. Même si les plus expérimentés se vanteront d'aller aussi vite avec un verrou 4 temps, force et de constater cependant qu'il ne viendrait à l'idée d'aucun biathlonien de revenir au verrou 4 temps.  :cool:

En revanche, pour le nettoyage du canon dans les règles, la culasse de l'ISSC ne s'enlève pas de façon aussi aisée qu'un verrou de type Mauser. L'expédient pratique sur le terrain étant l'utilisation d'un lavoir à ficelle ou bien d'un boresnake en passant par la chambre.

Comme promis voici le mode d'emploi + les photos du démontage + nettoyage par le cul  Embarassed    boîtier de culasse du canon. Rien de sorcier. C'est même plutôt facile, à condition de bien s'organiser, avec les bons outils et de ne pas y aller comme un bourrin.  :cool:


Le démontage : un jeu d'enfant + photos

Retourner la carabine ventre vers le ciel. La caler si nécessaire, surtout si elle est équipée d'une lunette (protéger cette dernière "comme de bien entendu").

Il y a 3 vis à enlever (voir photo plus bas).

Commencer par la vis centrale (petite vis à filetage "à bois")  avec un tournevis cruciforme avec un embout de taille moyenne non foireux. Cette vis maintient le pontet au fût. Sur la photo plus bas, elle est déjà déposée.

Ensuite, avec le même tournevis cruciforme, dévisser la vis de gauche (filetage fin métrique de 4 mm). Elle maintient ensemble le pontet, le fût et le boîtier de culasse. C'est une vis très importante.

Déposer le pontet.

Enfin, avec une clef Allen métrique de 3 mm, dévisser la vis de droite (filetage fin métrique de 5 mm). Elle maintient ensemble le fût et le boîtier de culasse. C'est une vis très importante. Euh, contrairement à la photo, pour le démontage utiliser l'autre bout de la clef...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Voilà le résultat : les 2 vis importantes à filetage fin sont déposées, le pontet a aussi été enlevé, on voit sur la photo ci-dessous le début du désassemblage du boîtier de culasse-canon du fût. C'est assez ajusté, y aller par mouvements alternatifs.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Désassembler l'ensemble boîtier de culasse/action/canon du fût :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Sur la photo, en haut : boîtier de culasse vue de dessous avec l'action et le canon dans le prolongement à droite. Au milieu : le fût en sa partie du berceau de boîtier de culasse (avec les 2 jeux de rondelles collées par moi pour prévenir la non flottabilité du canon).

Avec une clef Allen métrique de 2,5 mm, déposer la vis en ôtant les 2 fourrures (le trou d'accès est caché par le bouton de levier de l'ensemble mobile) : posées en haut à droite sur la photo du bas.

Avec cette même clef, effacer et déposer le goupille avec méplat (située préalablement à gauche du bouton de levier) : posée en haut à droite sur la photo du bas.

Dégager vers la gauche et récupérer le bouchon et l'ensemble mobile (levier de culasse de type genouillère + culasse).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Toujours sur la photo en haut, au niveau de la genouillère, on peut observer que sa bille en acier marque le bord supérieur de la fenêtre du boîtier de culasse. C'est normal.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Cet ensemble doit être indissociable au niveau de l'utilisateur. Tout démontage est STRENG VERBOTEN !

Sur la photo ci-dessus, notez au niveau de la tête de culasse :

. les 2 extracteurs en quinconce (bonne nouvelle)
. au dessus du percuteur rond, une sécurité de percussion à vide de forme plutôt carrée (re-bonne nouvelle pour les étourdis) et qui joue son rôle en marquant de vilaine façon le tonnerre du canon sur un endroit non sensible.

Trempez l'ensemble mobile dans du pétrole désaromatisé (de préférence au white ou aux essences trop sèches) + brosse à dents réformée.

Un fond de bouteille d'eau minérale écrasée, permet de baigner l'ensemble mobile sans gâcher trop de pétrole.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

On peut aussi baigner la totalité du boîtier de culasse avec l'action, mais là aussi on gâcherait trop de pétrole. J'ai préféré nettoyer l'intérieur du boîtier et superficiellement l'action en trempant régulièrement la brosse à dans dans un petit pot rempli modérément de pétrole.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Encore une photo où l'on peut voir de la limaille consécutive au rodage de l'intérieur du boîtier en ergal par la culasse en acier. Attention ! Ne pas y mettre les impunément les doigts : les bords en sont modérément coupants ! Seulement les poils de brosse.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Concernant le nettoyage du canon :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Rien que de très classique. A ce jour, il n'existe pas de tige-guide de nettoyage. J'en ai fabriqué une avec un petit tuyau PVC d'électricité. Attention, il convient de l'évider sur au moins 4 centimètres car il y a un ressort-lame (à na pas démonter) serti à l'intérieur du boîtier qui le bloque. Voir aussi photo plus haut où l'on peut voir plus en détail cette tige-guide de fortune.  

Lubrification préalable

Graisser très légèrement au doigt l'ensemble mobile, en insistant sur la culasse, de préférence avec de la graisse blanche au téflon microbille : elle lubrifie bien les alliages alu sans trop coller (cf boîtier en ergal).

2 à 3 gouttes d'huile au téflon pour vélo de chez D4 (attention, on a vite fait de trop en mettre) pour l'action, et 1 goutte (1, pas 2 !) aux 3 points d'articulation de la genouillère + extracteurs + percuteur. Existe aussi en bombe...


Remontage

Simple : tout remonter en sens inverse. Concernant le serrage des vis : aller au bout, mais ne pas serrer comme un bourrin.

Une fois l'ensemble mobile dans le boîtier, solidariser le bouchon d'abord avec la goupille, ensuite avec la vis + fourrures. Inutile de serrer la vis comme un bourrin. Le berceau du fût est très ajusté, même si la vis est peu serrée le bouchon tiendra tout seul.

Pour marier l'ensemble métallique au fût, les 2 vis maîtresses seront serrées alternativement "2 doigts", comme on dit. Et au fur et à mesure des démontages-remontages toujours procéder la même manière, avec la même force (sans trop)...

Puis procéder au test de la feuille de papier, pour s'assurer de la flottabilité du canon. Pour ma carabine, on pourrait y passer une revue... Pratique pour passer un chiffon légèrement huilé pour protéger la partie inaccessible du bronzage du canon  :cool:  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pendant tout l'opération : NE PAS FUMER !

Mettre les résidus dans un récipient que vous jetterez dans le compartiment huile de vidange de votre déchetterie.

Sleep




_________________
"Shaken, not stirred"

avatar
avatar
T22
Régulier
Régulier

Messages : 52
Date d'inscription : 12/11/2017
Age : 60
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: ISSC SPA 22 : nettoyage du canon par le boîtier de culasse

Message par T22 le Ven 12 Jan - 21:07

T22 a écrit:


Avec une clef Allen métrique de 2,5 mm, déposer la vis en ôtant les 2 fourrures (le trou d'accès est caché par le bouton de levier de l'ensemble mobile) : posées en haut à droite sur la photo du bas.

Avec cette même clef, effacer et déposer le goupille avec méplat (située préalablement à gauche du bouton de levier) : posée en haut à droite sur la photo du bas.

Dégager vers la gauche et récupérer le bouchon et l'ensemble mobile (levier de culasse de type genouillère + culasse).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




Juste pour éviter d'y aller comme un bourrin lors du dévissage du bouchon de l'ensemble mobile du boîtier de culasse et de son revissage, il vaut mieux libérer la tension de l'ensemble mobile (levier-genouillière + culasse) :

. pour le démontage : "casser" la genouillière en reculant la culasse (reculer le bouton d'armement rectangulaire) AVANT dévissage, comme sur la photo ci-dessus) PUIS, dévisser et enlever les fourrures et ENSUITE effacer la goupille (clavette avec méplat) qui maintiennent le bouchon de culasse dans son boîtier

. pour le remontage : replacer l'ensemble mobile AVANT revissage avec la genouillière "cassée" (comme sur la photo), PUIS insérer la goupille et ENSUITE placer les fourrures et visser.

Après remontage goupillage/vissage, appuyer sur la queue de détente tout en ramenant le bouton d'armement vers l'avant. "Comme de bien entendu" afin d'éviter de percuter à vide, en dépit du mécanisme de protection du percuteur.
avatar
T22
Régulier
Régulier

Messages : 52
Date d'inscription : 12/11/2017
Age : 60
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum